Vous êtes ici : Accueil » Montessori » L’école Montessori conviendra-t-elle à mon enfant ?

Ecole alternative

L’école Montessori conviendra-t-elle à mon enfant ?

école montessoriDepuis quelques années, c’est le grand boom des écoles Montessori en France, en Belgique, en Suisse et au Luxembourg. Et tant mieux ! Il n’y aura jamais assez d’écoles alternatives pour répondre à la demande des parents. Depuis septembre 2016, l’ancienne professeur des écoles Céline Alvarez a même démocratisé les outils Montessori à l’école de la République grâce au carton de son best-seller Les lois naturelles de l’enfant (plus de 100 000 exemplaires vendus) dans lequel elle raconte l’expérience qu’elle a menée dans une école maternelle de ZEP avec une approche pédagogique différente, inspirée des travaux de Montessori et de la recherche en neurosciences. Des milliers d’enseignants du public reprennent aujourd’hui le flambeau. Vous êtes intéressé/e par cette pédagogie mais vous demandez si elle sera adaptée à votre enfant ? Voici quelques pistes pour évacuer vos doutes.

Avant toute chose : Si vous envisagez une école Montessori pour votre enfant, visitez l’école, observez, assurez-vous qu’elle répond bien aux critères de qualité (voir mon article Comment bien choisir une école Montessori)

Comment savoir si Montessori conviendra à mon enfant ?

La méthode Montessori a depuis longtemps prouvé ses bienfaits. La recherche a montré que les élèves ayant été scolarisés dans une école Montessori deviennent des étudiants et des adultes brillants, mais surtout créatifs, visionnaires, capables de prendre de bonnes décisions… On appelle « Montessori mafia » le groupe de PDGs issus de Montessori tels que les pontes de Google, Amazon, Facebook, etc. Tous disent que le fait d’avoir fréquenté une école Montessori les a aidés à être ce qu’ils sont devenus. Sans se référer à des cas aussi exceptionnels, Céline Alvarez, en utilisant des outils et techniques de Maria Montessori, a obtenu des résultats phénoménaux auprès d’enfants issus d’un milieu très défavorisé, avec, par exemple, des élèves sachant lire à 3 ans et dont le niveau surpassait le niveau moyen dans les classes traditionnelles (dommage que l’expérience se soit arrêtée…).

école montessori

Si vous voulez que votre enfant réussisse aussi bien que ces gens-là, cela marchera mieux si :

1) L’enfant commence l’école Montessori à 2/3 ans (il n’est d’ailleurs plus possible de commencer un cursus Montessori à 6 ans ou plus tard si on a toujours été scolarisé dans le système).

2) Votre domicile est agencé, aménagé et pensé selon les principes Montessori (voir mon article 8 chambres décorees et amenagées selon la pédagogie Montessori) : jouets de qualité et en bois plutôt que plastiques/électroniques, mobilier et décoration à hauteur d’enfant, etc.

3) Les parents connaissent très bien la pédagogie Montessori, ont lu les livres de Maria Montessori et appliquent ses principes dans leur façon d’éduquer leur enfant. Il doit y avoir une continuité entre l’école et la maison.

4) Les parents font confiance à l’enfant, lui accordent liberté et une grande autonomie. « Aide-moi à faire seul » est l’adage montessorien.

5) Les parents n’inscrivent pas leur enfant dans une telle école pour qu’il soit performant mais avant tout parce qu’ils adhèrent à cette philosophie et souhaitent son épanouissement.

6) Certaines écoles Montessori acceptent en maternelle des enfants de 3, 4, 5 ans ayant été scolarisés dans une école traditionnelle. Attention, ayant été habitué à être évalué, jugé et forcé à faire telle ou telle activité, il faut s’attendre à ce que l’enfant soit déboussolé et ait besoin d’un temps d’adaptation. Cela ne veut pas dire que cela se passera mal par la suite ni que l’enfant n’est pas adapté à ce type d’école.

7) Vous-même, en tant que parents n’ayant sûrement pas été scolarisés dans une école Montessori, vous pouvez être surpris/e et désorienté/e en découvrant une classe Montessori avec des élèves circulant librement dans la classe, choisissant leur activité, certains ne faisant « rien », où il n’y a ni notes ni devoirs… Lâchez prise par rapport à votre conditionnement et faites confiance à l’équipe pédagogique.

ecole Montessori

La recherche en neurosciences nous révèle que la méthode Montessori est un manière naturelle d’apprendre, qui suit et respecte l’instinct de l’enfant et sa motivation intérieure. L’enfant apprend par lui-même avec sa main (la main étant le vecteur de l’intelligence). Maria Montessori avait travaillé avec des élèves réputés déficients intellectuellement et avait remarqué que s’ils utilisaient leurs mains, ils apprenaient mieux. Elle a ainsi développé son célèbre matériel. Un matériel pédagogique qui implique les sens, un matériel sensoriel. Ainsi, des parents ayant essayé la méthode Montessori pour apprendre les multiplications ont pleuré de joie car ils comprenaient enfin le concept en l’ayant « expérimenté », touché. Les apprentissages ne sont plus des savoirs abstraits ingurgités bêtement parce qu’on y est obligés. Dès 3 ans, l’enfant montessorien peut par exemple utiliser, toucher le cube du trinôme qu’il comprendra parfaitement plus tard. Cette méthode forge des matheux ! :-)

Ce qui peut moins bien fonctionner dans une école Montessori

– Trop souvent, les éducatrices ont de vieux réflexes non montessoriens en elles et incluent des éléments qui ne sont pas du tout dans la philosophie : des remarques, des directives trop poussées, des récompenses, de la pression ou des devoirs. Là, ce n’est hélas pas la pédagogie Montessori qui est en cause mais son application ou plutôt sa non-application ! Rappelez-vous qu’un éducateur Montessori doit avoir une certaine attitude envers l’enfant, qui n’est pas celle des enseignants traditionnels (résumée ici).

– Un problème de temps : il faut du temps à un enfant, surtout en bas âge, pour s’adapter à une nouvelle école. De 1 à 3 mois parfois, quelle que soit l’école. Laissez donc du temps au temps et ne vous inquiétez pas si votre enfant paraît ne pas s’intégrer. Mon fils a bien mis 6 mois pour se sentir pleinement bien dans sa première école, à l’âge de 4 ans, et aujourd’hui, nous ne regrettons rien, c’est même la meilleure décision que nous ayons prise de l’avoir inscrit dans une école Montessori.

Conclusion

Le mieux, c’est encore d’essayer, même si vous avez des doutes ! Au pire, cela s’avèrera décevant et vous pourrez toujours scolariser votre enfant dans une école normale ou dans une autre école alternative. En revanche, si vous n’essayez pas maintenant, vous ne le pourrez plus jamais, un peu comme pour l’allaitement… Sachez enfin que c’est pour la période entre 0 et 6 ans que l’école Montessori est la plus indiquée.

Pour trouver l’école Montessori de vos rêves, consultez notre annuaire Guide et annuaire des écoles alternatives et différentes: Montessori, Freinet, Steiner, Sudbury… Quelle école choisir ?
 
 
 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager l'article :

Vous aimerez peut-être :

Les 20 particularités du système éducatif de la Finlande
Des écoles alternatives moins chères et plus abordables : Montessori, démocratique...
Au Bonheur des Explorateurs : une école Montessori à Lucenay, en région lyonnaise

Tags: ,

Laisser un commentaire

Copyright © 2009 Ecole alternative. All rights reserved.
Designed by Theme Junkie. Powered by WordPress.
Enhanced by true google 404 wordpress plugin Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.