Libres de 3 à 18 ans : L’École Créactive, école démocratique de Montauban

Créée en 2016 à Montauban (Tarn-Et-Garonne), l’École Créactive est une école démocratique d’inspiration Sudbury : ici, pas de programme, pas d’emploi du temps imposé, pas de notes, les enfants sont libres de s’adonner aux activités qui leur plaisent et ne sont jamais soumis à l’autorité des adultes. Depuis quelques années, de nombreuses écoles de ce type fleurissent en France, offrant une réponse possible aux limites que certains enfants peuvent rencontrer dans l’enseignement public. Elles s’inspirent d’un système appelé Sudbury existant depuis plus de 50 ans aux Etats-Unis. Mais comment fonctionne en pratique cette école démocratique ? Présentation.

Les principes fondamentaux de l’École Créactive

Multi-âge

Les plus jeunes membres de l’école ont 3 ans, les plus âgés en ont aujourd’hui 17. Tous évoluent dans les mêmes locaux. Il n’y pas de classes, ni d’autres regroupements par âge, les jeunes se regroupent en fonction des situations, des affinités, des centres d’intérêt. Le multi-âge est une grande force de ce type d’école, car il favorise la collaboration, la tolérance, l’enrichissement mutuel et la socialisation.

Il existe à l’école Créactive un espace adapté (mobilier, jeux) pour les enfants de 3 à 6 ans, mais ils sont libres d’y être ou non, et beaucoup passent une grande partie de leur temps avec les plus grands. On peut voir tout au long de la journée des enfants de 5 ans discuter avec des adolescents ou des adultes. Il n’est pas rare de voir de jeunes enfants observer avec une intense curiosité les activités des plus grands, et chercher à les imiter.

On observe également pour une même personne une alternance entre la situation d’apprenant et d’enseignant. Les connaissances et savoir-faire se transmettent, puis sont appris, réexpliqués, montrés, partagés, consolidant ainsi des apprentissages efficaces et profonds.

école créactive

Autodétermination des apprentissages

On entend souvent dire que les enfants en école démocratique sont libres d’apprendre ce qu’ils veulent quand ils veulent. Il serait en fait plus exact de dire qu’ils sont aussi libres de ne rien apprendre s’ils le souhaitent. C’est même paradoxalement le point clef qui permet un apprentissage de qualité.

Un des postulats de base de l’école est que chaque personne, lorsqu’elle est libre et en confiance dans un environnement stimulant, est naturellement et puissamment curieuse. De ce que j’ai pu observer, ce postulat est presque systématiquement vérifié pour tous les enfants des écoles démocratiques.

Le temps d’acquérir ce sentiment de confiance et de sécurité peut varier selon les individus, et il peut être compliqué d’apprivoiser sa liberté et ses responsabilités, mais ce processus s’effectue chez les nouveaux membres de l’école comme il s’effectue chez les jeunes adultes (pour qui souvent jusqu’au bac, le déroulement des activités de la journée a été dicté par des adultes, et qui se retrouvent subitement libres sans jamais y avoir été exercés auparavant).

Les apprentissages s’effectuent de beaucoup de manières différentes. On parle souvent d’apprentissages « informels », dont un exemple parlant est l’apprentissage de la langue maternelle. Il se trouve que cette façon d’apprendre se retrouve aussi pour un multitude d’autres compétences, notamment la lecture et l’écriture. Les discussions, les jeux, le sport, la cuisine, les recherches internet, les débats, les sorties sont autant de moments qui permettent ces apprentissages.

Il existe aussi, lorsque les membres en font la demande, des apprentissages formels qui peuvent prendre plusieurs formes. Les membres du staff (membres adultes) s’assurent que l’enfant a à sa disposition les ressources qui lui conviennent le mieux pour apprendre. Si par exemple, un enfant souhaite apprendre la physique, il peut trouver des livres sur le sujet, des cours en lignes, des cours donnés par les membres du staff, d’autres enfants, des professeurs extérieurs à l’école… Lorsqu’un enfant décide de faire ou d’apprendre quelque chose, rien ne l’arrête !

Démocratie

A l’Ecole Créactive, un enfant est considéré comme une personne libre et responsable, au même titre qu’un adulte. Une fois par semaine, les membres de l’école se réunissent et prennent des décisions importantes concernant l’école. Règlement intérieur, aménagement des locaux, organisation de sorties et d’activités, mais aussi embauches et finances, tout peut être discuté en conseil d’école, et voté par les membres adultes et enfants. Un enfant de 7 ans a ainsi le même pouvoir que la directrice ! Et avec 8 adultes pour 31 enfants, ceux-ci sont en large majorité.

Cette organisation permet aux enfants de se sentir en confiance, et égaux en droits avec les adultes. De plus, ils se forment ainsi au débat, à l’écoute soigneuse et respectueuse des opinions et arguments d’autrui, à l’expression de leur propres opinions, aux procédures de vote, bref à la citoyenneté en démocratie.

Justice

Un des principaux objectifs de l’école est de maintenir un cadre dans lequel chacun se sent en sécurité physique et émotionnelle, libre et en confiance. Pour cette raison, il existe un règlement intérieur (dont toutes les règles peuvent être changées sur décision du conseil d’école).

Lorsqu’une des règles est enfreinte, le problème n’est pas réglé par un simple rappel à l’ordre d’un adulte ni par une punition imposée. Un membre qui vivrait une injustice peut déposer une « demande de justice », expliquant les faits et les personnes impliquées. Un conseil (constitué de membres enfants et/ou adultes) se réunit le lendemain et tente de réparer cette injustice, ou de s’assurer qu’elle ne se reproduise plus.

Ces Conseils de Justice permettent un dialogue apaisé, sans jugement, entre les diverses personnes impliquées et des personnes extérieures. Ainsi les membres ont toujours un moyen de ne pas rester dans un sentiment d’injustice non réparée.

Bien que les membres soient libres, une école démocratique est en fait intransigeante sur le respect de son règlement intérieur, notamment on n’y laisse jamais passer de cas de violence ou de harcèlement, et les outils à disposition des membres permettent de garder un climat durablement pacifique, juste et tolérant.

forest school montauban

La Forest School

De très nombreuses et diverses activités ont lieu tout au long de l’année à l’école. Parmi elles, la forest school : chaque jeudi, les membres de l’école qui le souhaitent peuvent passer la journée en forêt. La nature sert de terrain de jeu et d’exploration sans limites, et permet d’apprendre à utiliser des outils, de construire des abris, de creuser des trous, d’observer le vivant et le minéral, de comprendre l’importance de l’environnement pour mieux le préserver, de se défouler au grand air. L’immersion prolongée dans la nature a un effet très positif sur la santé physique et mentale des enfants (et des adultes également).

Une école privée payante

L’école Créactive, comme les autres écoles alternatives, est une école hors contrat, ce qui signifie qu’elle ne bénéficie d’aucune aide de l’état. Elle est entièrement financée par les frais de scolarité, que vous pouvez retrouver ici. On pourrait penser que la diversité socio-culturelle y est moins riche que dans les écoles publiques, mais c’est en fait l’inverse qui se produit. En effet, les écoles publiques ont un biais de sélection géographique (tous les enfants viennent du même quartier). A l’école Créactive, les enfants viennent de partout dans la région, voire d’autres régions et même d’autres pays. De plus, de nombreuses catégories professionnelles sont représentées.

L’équipe est constituée de passionnés, peu rémunérés, bénévoles ou en service civique pour proposer les frais de scolarité les plus bas possibles. Si l’on pouvait la rendre gratuite, ce serait fait sans hésitation !

Une école qui soulève des questionnements

Comment les enfants vont-ils pouvoir obtenir un diplôme ? Ne vont-ils pas passer à côté de nombreuses connaissances ? Et si un enfant ne veut rien faire ? Comment apprennent-ils la discipline et le goût de l’effort ? Quelle différence avec les autres écoles alternatives (Montessori, Freinet…) ?

Pour des réponses à ces questions et bien d’autres, rendez-vous sur le site de l’école : https://www.ecolecreactive.org/questions-frequentes

Si vous le souhaitez, vous pouvez aller liker la page Facebook :https://www.facebook.com/ecolecreactive

 

Auteur : Noé Malais, membre du staff de l’école Créactive
 

Vous faites partie de l’équipe dirigeante ou pédagogique d’une école alternative ? N’hésitez pas à nous présenter votre établissement par le biais d’un article comme celui ci-dessus ! Nous serions ravis de présenter votre école à notre lectorat. Pour cela, c’est simple, envoyez-moi un e-mail à l’adresse : contact@ecolealternative.com, contenant votre article de présentation (de 300 mots minimum), quelques photos de l’école et ses coordonnées complètes. J’attends vos e-mails ! :-)

 

Auteur de l’article : L'auteur

Enseignant-chercheur de formation, je m'intéresse aux écoles alternatives depuis 2012, année où j'ai dû réfléchir à la scolarisation de mon premier enfant et où il m'est apparu que je voulais pour lui une école différente, bienveillante. Depuis, je me passionne pour l'éducation alternative et la parentalité positive. J'aime faire découvrir des écoles innovantes. Je suis l'auteur du livre Guide et annuaire des écoles alternatives et différentes.