Où trouver une école alternative publique et gratuite à Paris et en région parisienne ?

Quand on pense école alternative, on pense école privée, avec des frais de scolarité élevés, réservé à un certain type de familles. Pourtant, il existe bel et bien des écoles alternatives publiques et gratuites. En Ile-de-France, on en dénombre une dizaine. Découvrez lesquelles.

Une demande forte

Les établissements scolaires proposant une pédagogie alternative sont souvent appelés établissements scolaires publics innovants »ou établissement public expérimental. La scolarité y est gratuite pour l’élève. Si on y apprend autrement, le programme de l’Éducation Nationale y est respecté. Avec un boom des cas de décrochage scolaire, la demande pour ce type de structures, généralement considérées comme des écoles de la 2e chance, est forte, en particulier en primaire et au collège. Pour admettre les élèves, des tirages au sort et des entretiens de sélection sont sélectionnés. La dizaine d’établissements scolaires publics en région parisienne sont en majorité des lycées : Lycée de la Nouvelle Chance, Microlycée pour préparer le bac, « Pôle Innovant Lycéen » pour construire un projet de formation et un parcours professionnel… Les établissements de ce type ont plus que doublé en cinq ans en région parisienne.

Établissements publics alternatifs, référencés par la FESPI

La FESPI est la Fédération des établissements scolaires publics innovants. Voici les établissements labellisés FESPI en Ile-de-France :

– L’école Vitruve, à Paris : Créée en 1962, l’école Vitruve s’est installée en 1992 dans ses locaux actuels, dans le 20ème arrondissement de Paris. Les concepts de « citoyenneté » et « d’autonomie » sont au cœur du projet pédagogique. Site web : www.fespi.fr/les-espis/lecole-vitruve

– Le Pôle Innovant Lycéen, à Paris : Le PIL, installé dans le 13ème arrondissement, accueille un public ayant un passif difficile avec l’institution scolaire. Des élèves décrocheurs, déscolarisés sur une période plus ou moins longue. Site web : http://pilparis.org

– Le Lycée Autogéré de Paris : Créé en 1982 sous Alain Savary, ministre de l’éducation nationale de François Mitterrand, ce lycée vise des adolescents et de jeunes adultes âgés de 15 à 21 ans. Enseignants, secrétariat, agents d’entretien, et élèves participent autant que possible aux décisions internes. Son fonctionnement se veut démocratique. Site web : www.l-a-p.org

– Le Microlycée 93, au Bourget : Le Microlycée 93 veut permettre aux élèves décrocheurs de reprendre des études, pour préparer le baccalauréat ES et L. Cette toute petite structure est rattachée au lycée Germaine Tillion du Bourget. Seuls 50 élèves sont scolarisés, répartis sur deux classes. Le lycée offre une remise à niveau personnalisée des élèves. La philosophie est initiée dès la première, l’accent est mis sur les arts plastiques et les langues. Site web : http://germainetillionlycee.fr/microlycee-93/

– Le Microlycée 94, à Vitry-sur-Seine : La formule est la même que pour le Microlycée du Bourget. Les 90 élèves sont répartis en seconde, première et terminale et peuvent préparer le bac ES, L et STMG. Site web : www.microlycee94.org

– Le Microlycée 77, à Sénart : Dans ce microlycée, les élèves sont en décrochage depuis au moins six mois et se sont vus refuser une place dans un établissement traditionnel. Site web : http://mls77.fr

– Le Lycée de la Nouvelle Chance, à Cergy-Pontoise : L’établissement vise les jeunes de 16 à 24 ans ayant quitté le système scolaire entre la seconde et la terminale depuis plus de six mois. Le LNC propose des classes à petits effectifs (15 élèves maximum) ainsi qu’un tutorat individualisé pour les élèves. Site web : www.lyc-kastler-cergy.ac-versailles.fr/lyc-nouvelle-chance

– L’école-collège Decroly, à Saint-Mandé : Du jardin d’enfants au collège, l’école Decroly est la seule en France à appliquer la pédagogie d’Ovide Decroly. Dans cet établissement, certains modules regroupent des enfants d’âges différents (par exemple, des CM2 et des 6ème, ou des 4ème et des 3ème). Site web : www.decroly.fr

– Le collège coopératif, à Aubervilliers : Ce collège qui devrait ouvrir en 2018 mixera cours intellectuels et manuels. Ce collège polytechnique se voudra participatif, coopératif, ouvert sur son environnement et sur le monde, et basé sur des pédagogies respectueuses de chacun. Site web : https://collegenouveau.wordpress.com

 

Crédit photo : Unsplash

Partager l'article :

Auteur de l’article : L'auteur

Enseignant-chercheur de formation, je m'intéresse aux écoles alternatives depuis 2012, année où j'ai dû réfléchir à la scolarisation de mon premier enfant et où il m'est apparu que je voulais pour lui une école différente, bienveillante. Depuis, je me passionne pour l'éducation alternative et la parentalité positive. J'aime faire découvrir des écoles innovantes. Je suis l'auteur du livre Guide et annuaire des écoles alternatives et différentes.

6 commentaires sur “Où trouver une école alternative publique et gratuite à Paris et en région parisienne ?

    Bibi

    (21/02/2018 - 15:43)

    Bonjour,

    Je viens vers vous après avoir consulté votre site web. Je suis sensible aux valeurs et aux objectifs vers lesquels il tends.

    J’ai découvert un Collège-Lycée qui souhaite offrir aux ados la chance de pouvoir vivre autrement leur parcours scolaire. Je vous invite à découvrir leur site et en particulier le partis-pris pédagogique fondé sur la bienveillance et l’accompagnement personnalisé des élèves: http://lecoleheureuse.fr/

    Sincères salutations

      Lilibutterfly

      (27/07/2018 - 18:49)

      Bonjour, je cherche des avis récents sur cette ecole mais rien. Même en cherchant son son vraie nom «Sophia».Par contre elle n’est pas gratuite contrairement à l’article 4000€ l’année. Si des parents peuvent donner leurs avis je suis très intéressée ! Merci

        Lilibutterfly

        (27/07/2018 - 18:51)

        Je demandais des avis sur l’«ecole heureuse» qui se trouve à Ablon sur seine.
        Merci

        Nathalie

        (10/04/2019 - 09:57)

        Bonjour, les responsables du lycée SOPHIA d’Ablon ont été condammés en jsutice pour une gestion très particulière et pas catholique. Il y a des articles de presse sur le sujet.

    BACKIMBI BOUSSIEDY REDENE

    (21/05/2018 - 16:58)

    Bonjour,
    j’aimerai savoir s’il y’a des ecoles qui font droits de l’homme

      admin

      (24/05/2018 - 21:39)

      Je n’en connais pas malheureusement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *