Pédagogie innovante : la méthode Multimalin de Matthieu Protin

C’est en partant du constat que ses élèves peinaient à retenir leurs tables de multiplication que Matthieu Protin, professeur des écoles, a mis au point une méthode pédagogique alternative pour aider les enfants à mémoriser facilement les tables de multiplication, l’orthographe des mots, les terminaisons de conjugaison, et à mieux lire. C’est la méthode multimalin, pour les élèves de l’école primaire à partir de 7 ans. Cette méthode ludique, basée sur la recherche en neurosciences, la gestion mentale et les techniques de mémorisation des champions, a largement fait ses preuves. Présentation.

multimalin

Les fondements de la méthode multimalin

En étudiant les mécanismes de mémorisation et les techniques de mémorisation des meilleurs, l’inventeur de multimalin a élaboré une méthode de mémorisation innovante reposant sur quatre principes :
l’imagerie mentale, consistant à transformer des éléments abstraits en images visuelles concrètes et parlantes
– l’association de ces images visuelles entre elles
– la narration, en racontant une courte histoire à partir de ces images
– l’émotion, grâce à laquelle l’élève va retenir durablement l’information.
On sait que la méthode de mémorisation traditionnelle basée sur la répétition et le « par cœur » est rébarbative et ne fonctionne pas pour tous les élèves. Elle utilise des éléments abstraits dont l’apprentissage ne fait pas toujours sens pour l’enfant, qui peut vite se décourager. Au contraire, la méthode multimalin, reposant sur l’imagerie mentale et la narration, est ludique pour l’enfant et convient aux élèves en difficulté et aux profils « dys »… Les éléments abstraits que sont les chiffres et les lettres deviennent de petits personnages, des animaux ou des objets qui sont mis en scène dans des images ou des vidéos. Ces petites histoires – souvent drôles – mobilisent l’attention de l’élève et l’aident à mémoriser une table de multiplication, une orthographe ou une terminaison de conjugaison, car elles font appel à la mémoire visuelle de l’enfant et à sa mémoire émotionnelle, fondamentales pour fixer durablement les choses dans son esprit.

Apprendre les tables de multiplication

Pour expliquer plus concrètement et simplement la méthode multimalin, prenons, par exemple, le 7 x 9, à travers une histoire où le chiffre 7 est un plongeoir, le personnage animé qui doit plonger est le signe x, et le 9 est représenté par un plongeur à la tête d’œuf. Le signe égal est évoqué par les vagues. Dans l’histoire, le plongeur saute, tombe à la renverse et se cogne la tête sur le rebord de la piscine. Le bonhomme tombé à l’envers devient un 6 et sa bosse un 3. L’histoire illustre donc l’opération : 7 x 9 = 63. En visionnant cette vidéo de nombreuses fois, l’élève retiendra facilement que 7 x 9 = 63, grâce aux images mentales qu’il a visualisées, et à l’émotion suscitée par l’histoire.

multimalin

Apprendre la conjugaison

La méthode multimalin appliquée à la conjugaison reprend les mêmes principes d’imagerie mentale que pour les tables de multiplication, sauf qu’au lieu des chiffres, ce seront les lettres qui seront mises en scène dans une histoire. La lettre S est par exemple représentée par un serpent. De même, les temps de conjugaison (présent, imparfait, passé simple, futur) sont associés à des mondes : une ferme, un château… Les groupes verbaux sont associés à des lieux : maison, pré, etc. Cette technique permet à l’enfant de retenir sans efforts les terminaisons puisqu’il se rappellera des histoires qui leur sont associées.

Apprendre l’orthographe

Même principe pour l’orthographe des mots difficiles (contenant des lettres doubles, des lettres muettes, les exceptions, etc.). Un exemple avec l’apprentissage du c cédille (ç) : dans une histoire mettant en scène un maçon, le c cédille se transforme en mur et en truelle, permettant à ce dernier de construire son mur. L’orthographe particulière de ce mot est donc fixée de manière attractive pour l’enfant.

Apprendre la lecture

Pour aider les élèves à entrer dans la lecture, on les invite dans le joyeux monde des Alphas. Ces Alphas sont de petits personnages représentant chacun une lettre de l’alphabet et émettant le son correspondant à son graphème. La lettre O est ainsi incarné par Monsieur O, un bonhomme rond qui fait des bulles et prononce continuellement des « Ooh ». Quand deux Alphas se rencontrent, ils produisent un son correspondant à la syllabe qu’ils forment ensemble. La méthode multimalin pour la lecture se fait de manière progressive : une fois les lettres assimilées, l’enfant aborde les mots, puis les phrases. C’est une méthode syllabique innovante.

Méthode multimalin : le matériel

Pour mettre en place la pédagogie multimalin à la maison ou dans une classe, vous pouvez acquérir une série de supports comme des DVD, des livres, des cahiers d’exercices, des cahiers de coloriage, des imagiers, des posters, des cartes, et des jeux. Contrairement à la méthode Montessori, le matériel multimalin ne coûte pas très cher. Le coffret conjugaison multimalin, incluant un DVD, un cahier d’exercices avec poster et un jeu de cartes coûtent moins de 20 euros. Le coffret tables de multiplication coûte une trentaine d’euros. C’est donc un matériel à la portée de toutes les bourses, et non réservé à une certaine catégorie de la population comme peut parfois l’être le matériel Montessori.

multimalin

Pourquoi on aime cette méthode ?

La méthode multimalin nous séduit pour son côté ludique et accessible. C’est une pédagogie active et moderne de par ses principes et sa genèse. Tout comme la docteur Maria Montessori avait développé sa pédagogie pour aider les enfants défavorisés et élaboré un matériel adéquat pour tenir compte de leurs besoins, la pédagogie multimalin vise à être au service de tous les enfants, y compris les dys et les TDA/H. Elle est basée sur une véritable recherche, tout comme la pédagogie Montessori était à l’origine une pédagogie dite « scientifique ». Ce type de méthodes alternatives s’intéresse à comment le cerveau fonctionne, et c’est pour cela qu’elles sont si efficaces. Multimalin affiche un taux de réussite de 100%.

Dans un monde où tout va très vite, la mémorisation à l’ancienne de type « par cœur » n’est plus du tout adaptée aux enfants d’aujourd’hui, qui ont besoin d’être captivés, interpellés, émus par une chose pour la mémoriser. Les vieilles méthodes d’apprentissage traditionnelles doivent évoluer, au risque de mettre sur le carreau un nombre chaque jour plus important d’élèves. Les pédagogies doivent s’adapter à l’enfant et non l’inverse.

Étant moi-même maman d’enfants à l’école primaire, je sais combien il est difficile de les faire s’intéresser au calcul, à la lecture, tant cela demande d’efforts et d’engagements auxquels la génération actuelle n’est pas habituée. Ce genre de matériel et de méthodes ludiques sont idéaux pour les faire entrer dans ces apprentissages sans les braquer. Ils apprennent plus facilement, plus durablement, et avec plus de plaisir, et le parent ou l’encadrant peut les accompagner avec plus d’enthousiasme et de patience.

 

Photos : multimalin

 

Partager l'article :

Auteur de l’article : L'auteur

Enseignant-chercheur de formation, je m'intéresse aux écoles alternatives depuis 2012, année où j'ai dû réfléchir à la scolarisation de mon premier enfant et où il m'est apparu que je voulais pour lui une école différente, bienveillante. Depuis, je me passionne pour l'éducation alternative et la parentalité positive. J'aime faire découvrir des écoles innovantes. Je suis l'auteur du livre Guide et annuaire des écoles alternatives et différentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *