Travailler dans une école avec la formation à distance CAP Petite enfance

Je reçois de nombreux mails de personnes à la recherche d’informations pour travailler au sein d’une école maternelle. Il s’agit le plus souvent de demandes de personnes en reconversion professionnelle ou en recherche d’emploi. Quelles sont les qualifications demandées pour travailler dans une école, comment se former, quel poste peut-on exercer… ? Toutes les réponses à ces questions sont dans cet article.

Le CAP Petite enfance, le diplôme incontournable

Le CAP Petite enfance (appelé CAP Accompagnant éducatif petite enfance depuis 2017) est le diplôme d’État officiel qui permet de travailler dans une école maternelle, une crèche, un centre de loisirs ou de vacances, une maison d’assistantes maternelles ou une halte-garderie. C’est le diplôme minimum requis pour exercer auprès de jeunes enfants de 0 à 6 ans. Il est quasiment incontournable, sauf si vous pouvez justifier de nombreuses années d’expérience dans le secteur de la petite enfance.

CAP petite enfance
Image par Mojca JJ de Pixabay

Comment obtenir le CAP Petite enfance ?

Le CAP Petite enfance est accessible à tous types de publics, sans conditions de diplôme ou de niveau scolaire. La formation dure de 1 à 2 ans. Différents moyens existent pour suivre la formation au CAP Petite enfance, en fonction de votre situation :

  1. La voie du lycée professionnel ou d’un établissement privé d’enseignement technique après la classe de 3ème. Le diplôme est obtenu au terme de deux années.
  2. La formation en apprentissage, au sein d’un CFA (centre de formation d’apprentis) ou via le contrat de professionnalisation. La formation en alternance est gratuite.
  3. La formation professionnelle continue, pour les salariés et actifs en emploi, via le Compte Personnel de Formation. Le coût de la formation est pris en charge par l’OPCA ou le Fongecif.
  4. La formation à distance via un organisme de formation à distance.

La solution du CAP Petite enfance par correspondance offre l’avantage de suivre la formation à son rythme, dans le confort de son domicile, en candidat libre. Plusieurs organismes de formation la proposent, citons, par exemple, Espace Concours (en savoir plus), qui dispose de la Formation CAP Petite Enfance la moins chère de France. Avec un taux de réussite de 95% en 2019 et un taux de satisfaction de 92%, cet organisme de formation vous offre les meilleures conditions d’apprentissage : de vrais professeurs à votre écoute, des cours en direct, une plateforme e-learning avec des vidéos tutos, un forum d’échange, des cours papier… C’est sans surprise qu’Espace Concours est devenu le n°1 du retour à l’emploi (source étude : moncompteactivite.gouv.fr).

Quels métiers après un CAP Petite enfance ?

Ce diplôme offre de nombreux débouchés car la demande en personnel dans le secteur de la petite enfance est forte.
Voici les métiers directement accessibles pour les titulaires d’un CAP Petite enfance :

  • Auxiliaire ou agent de crèche
  • Aide Auxiliaire de Puériculture
  • Aide Éducateur(trice)
  • Animateur(trice) Petite enfance
  • Agent d’Animation
  • Agent spécialisé

Le CAP Petite enfance est aussi une porte d’entrée pour certains métiers de la petite enfance, tels que :

  • ATSEM (Agent territorial spécialisé des écoles maternelles), après le passage du concours externe de la fonction publique d’ATSEM
  • Educateur(trice) de jeunes enfants, après une formation au DEEJE (diplôme d’État d’éducateur de jeunes enfants)
  • Auxiliaire de puériculture : le CAP Petite enfance permet une dispense à l’épreuve d’admissibilité.

Devenir éducateur(trice) après un CAP Petite enfance

Si votre objectif est d’exercer au sein d’une école publique ou d’une école privée en contrat, le mieux est de passer l’examen du CAP Petite enfance, qui comprend un stage. Si le stage pratique est concluant, vous aurez peut-être l’opportunité de vous faire embaucher par votre structure d’accueil. Si c’est l’enseignement qui vous attire, vous pourrez poursuivre vos études par une autre formation préparant au concours externe d’ATSEM ou une formation au concours d’éducateur de jeunes enfants.

Sachez que les écoles privées hors contrat, et en particulier les écoles alternatives, sont généralement plus « souples » quant aux qualifications demandées pour être enseignant(e) ou éducateur(trice) et n’exigent pas toujours de diplôme spécifique. Une expérience auprès de jeunes enfants peut parfois suffire. Certaines écoles ayant une pédagogie spécifique comme les écoles Montessori, par exemple, demanderont d’être formé(e) à cette pédagogie. Dans tous les cas, être titulaire du CAP Petite enfance sera un atout pour votre candidature !

 

Partager l'article :

Auteur de l’article : L'auteur

Enseignant-chercheur de formation, je m'intéresse aux écoles alternatives depuis 2012, année où j'ai dû réfléchir à la scolarisation de mon premier enfant et où il m'est apparu que je voulais pour lui une école différente, bienveillante. Depuis, je me passionne pour l'éducation alternative et la parentalité positive. J'aime faire découvrir des écoles innovantes. Je suis l'auteur du livre Guide et annuaire des écoles alternatives et différentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *